Dates et Histoire

 

HISTOIRE de SAINT SYMPHORIEN

en QUELQUES DATES

 

 

1790 : le village comporte 324 habitants

1800 : paroisse rurale du Bas Vivarais, St Symphorien est devenu une commune de 786 hectares.

Elle a une altitude comprise entre  100 m pour le point le plus bas et   400 m. pour le plus haut.

    8 mai 1810 : mise enimages-1-1.jpg place du premier plan cadastral dit "Napoléonien"

    14 juin 1814 : publication de l’état de classement des propriétés bâties et non bâties.

   200 propriétaires dont 33 se partagent 450 hectares, 110 maisons. 

   Il existe un bureau de bienfaisance, il est avare de ses maigres deniers.

  Un gué permet de franchir la Payre (Chemin de Baix à Chazettes).

 

12 décembre 1836 : Inauguration de l'important temple de St Symphorien

1854 : après le coup d’état du 2 décembre 1851, un groupe d’opposants, réuni à Brune, marche sur Privas. Il est arrêté à la Plaine du Lac, 5 Symphoriniens sont condamnés au bagne.

2 mai 1855 : une loi crée une taxe sur les chiens, loi applicable dans toutes les communes : la taxe la plus élevée porte sur les chiens d’agrément ou servant à la chasse, la taxe la moins élevée porte sur les chiens de garde (troupeaux, maisons, magasins, ateliers...) et les chiens d’aveugles. Très peu de propriétaires déclarent des chiens de la première catégorie !

1856 : mise en service d’un pont à 3 arches (coût : 24 000 francs or).

1862 : le conseil municipal demande l’installation de la gare de St Lager aux Guingandes (pour des raisons économiques), la demande n’aboutit pas.

1867 : le député de la circonscription est le général DAUTHEVILLE

Le conseiller général est Mr le Marquis de JOUYAC Alfred (Rentier et maire de St LAGER-BRESSAC)

Le juge de paix du canton de Chomérac : Mr DEJOUX et son greffier M. AVON

Deux médecins sont au Pouzin, Les Dr HELME et LAMOTTE et un à Chomérac, le Dr VIALETTE. Mr CLAUZEL tient une pharmacie au Pouzin.

Mai 1867 : une tempête de vent de sable souffle sur tout le département et arrache des pieds de vigne.

25 mai 1867 : ouverture d'un bureau de correspondance  télégraphique à Chomérac.

1870 : décès de 2 soldats symphoriniens à la guerre.

1er avril 1875  : ouverture du cimetière communal (Financé par une souscription).

1884 : Construction de 3 écoles publiques (Brune, Liberne, et quartier de l'église).

2 moulins existent à St Symphorien : l'un à Payre et l'autre à Ozon.

1914-1918 : 17 noms  ont été inscrits sur le monument aux morts.

1923 : 1er véhicule automobile sur la commune.

24 décembre 1926 : arrivée de l'électricité à Brune

1934 : tous les hameaux sont électrifiés.

1944 : 3824 soldats allemands sont capturés à la Neuve, le 31 août. Une stèle a été inaugurée le 9 septembre 1984 en souvenir de ces combats.

Une famille juive a été cachée à St Symphorien durant la guerre

1951 : 42 exploitations agricoles existent sur la commune.

1954: on trouve 1 charpentier/couvreur, 1 maçon, 1 entrepreneur de travaux agricoles, 1 entrepreneur de battage et 1 de distillation sur St Symphorien.

1960 : Seuls les quartiers de Brune, Lagrange, Les Amaloux ,Les Aliberts, les Mathieux et les Chaumiers sont alimentés en eau potable.

1962: remembrement.

Septembre 1982 : inauguration de l'école actuelle, avec 3 classes et une cantine.

La commune compte 381 habitants.

18 octobre 1985 : une salle polyvalente (maison du temps libre) est ouverte.

1985/1986 : Restauration de l'église et du temple

Février 1989 : construction d'une nouvelle mairie.

1999: construction d'une station d'épuration.

La moyenne d'âge des Symphoriniens est de 30 ans ( 3,4 % de la population a plus de 75 ans et 35,5 % moins de 20 ans).

 

 

A suivre ...

2 votes. Moyenne 2.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 27/10/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×