FILATURES A BRUNE et ST SYMPHORIEN

 

 

MOULINAGES et FILATURES

à  ST SYMPHORIEN sous CHOMERAC et BRUNE

 

L'industrie de la soie a tenu une place importante en Ardèche. En 1850 l’Ardèche produisait 3500 tonnes de cocons de vers à soie. 

CHOMERAC fut le berceau de l'activité industrielle du vers à soie. En 1860 Chomérac comptait 347 moulinages en activité qui employaient 13029 personnes.                                            

St SYMPHORIEN et BRUNE possédaient plusieurs filatures et moulinages. 

Dans la filature on dévidait le cocon et on réunissait plusieurs fils pour obtenir un fil plus important qui permettait de travailler. Venait ensuite l'étape du moulinage qui consolidait le fil et fournissait différentes qualités de produits : voile, crêpe, organsin,...

Les bâtiments sont souvent des constructions allongées, bâties près d'un ruisseau pour assurer la force motrice, avec de petites fenêtres afin de conserver une température qui permettait de travailler la soie, avec une hygrométrie suffisante

Plusieurs bâtiments témoignent de ce passé sur St SYMPHORIEN et BRUNE :

                                                                                                                                                                     

                                                                                                                   *  1 bâtiment encore en état sur la route d'OZON.    Img 2725

           Situé près d'un ruisseau, avec une partie du bâtiment en sous-sol, était probablement un moulinage

 

        

 

 

 

 

 

*  1 bâtiment en ruine, près du ruisseau d'Ozon, envahi par la végétation.         Img 2731

        Ce bâtiment était un moulinage. Des ouvrières y logeaient durant toute la semaine.

 

 

         

 

                                                                                                      

 

*  1 bâtiment en assez bon état près de l'église de St SYMPHORIEN.     Img 2723

                                          Il semble ne jamais avoir fonctionné. Il était probablement destiné à devenir une filature.

       Une de ses particularités est d'avoir des murs qui ne sont pas verticaux. Ils montreraient un écart de 30 cm  entre le haut et le bas du mur.

 

                   

 

 

 

*  1 bâtiment  dit  "Fabrique de Vincent"  sous le hameau de Vincent, vers la mairie.     Img 2732

       Il a été donné comme moulinage avant de devenir une usine à matelas durant de nombreuses années.

 

                         

 

 

 

 

  *  Plusieurs bâtiments dans Brune (Côté St LAGER-BRESSAC - Ancienne  filature Antoine REY  - Voir ci-dessous)

 

                          *  Et d'autres peut-être ...

 

                                                                                   ******************************************************************

      

                                                                                                                                                    Reyantoine1836    

 

             

 

 

           LA FILATURE  Antoine REY à BRUNE

  

 

        

                                           Antoine REY

 

 

 

 

Img 20161214 14

Dans BRUNE : L'ancienne filature d'Antoine REY (à gauche)

Img 20161214 13

Dans BRUNE : L'ancienne filature d'Antoine REY  (A droite)

 

Photo3 1

USINE Antoine REY - 1921

Dernier rang - 4e et 5e position en partant de gauche : Mr et Mme LEXTRAIT ( Parents de Marie Thérèse DOISE )

Dernier rang  en partant de la droite 1e et 2e position Antoine REY et son épouse Noëllie

 

Photo2 1 1

Ouvriers et ouvrières de la filature Antoine REY à Brune

1er  rang assise, 1ere position Victoria CLUTIER - Figurent également sur la photo : Marie Rose LEXTRAIT Maria LARICHON, Nancy P(?),Famille MOULIN-BOULON(? et REYGNIER de St LAGER-BRESSAC

 

Photo4 1 1

MARIAGE D'Antoine REY et de Noëllie MEALLARÉS

Dernier rang en partant de la gauche : André REY/Jeanne MEALLARÉS  (Soeur de Noëllie) / Maria  ?/ ? / Abel REY

Au 1er rang assis  : Madeleine MEALLARES née POULTIER / Antoine REY / Noëllie MEALARÉS / Maximin Sylvestre MEALLARÉS (Grand Père de Noëllie de Privas)

 

 

Photo 1 1 1

Antoine REY (Avec le chapeau) avec un de ses fils

 

 

Merci à Anne Marie Giraud pour les documents prêtés

 

************************************************

 

CARTES POSTALES CONCERNANT LA SOIE

 

 

 

Brune1 1

 

Brune2 1

 

 

 

 

                            

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 04/07/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×